Hangar pneumatique G. Voisin

Comments Off on Hangar pneumatique G. Voisin

Spécial infrastructure 14/18 – Hangar pneumatique G. Voisin Guilhem Labeeuw (membre 2A)

Film d’illustration dans notre dossier en ligne « PREMIERE GUERRE« 

Parallèlement, notre site dédié au centenaire de la première guerre mondiale http://premiereguerre.anciens-aerodromes.com/ a été mis en ligne le mois dernier (voir l’article dans le numéro de ce mois-ci). Certains auront déjà visionné le film muet sur le hangar pneumatique Voisin (http://premiereguerre.anciens-aerodromes.com/?p=149). La rubrique infrastructure de ce mois-ci propose quelques compléments sur cette curieuse invention de Gabriel Voisin.

 Nous remercions par avance tous ceux qui souhaitent nous aider sur le projet « Aérodromes 14-18 », en nous communiquant des informations, témoignages ou en nous autorisant à reproduire des documents figurés (carte postale, gravure, dessin, photographie ou plan). Alors n’hésitez pas à contacter les référents (Thierry Gehan et Guilhem Labeeuw) via l’adresse mail news@anciens-aerodromes.com.

 Le contexte : les services français d’invention pendant la guerre

 Un compte-rendu de séance de l’Académie des Sciences publié par la revue La nature de 1919 dévoile quelques inventions soumises à l’avis des services d’inventions, d’études et d’expériences techniques et tenues secrets pendant la guerre.

 Parmi les nombreuses inventions évoquées dans ce compte-rendu – certaines nous paraîtraient très saugrenues aujourd’hui –  celle proposée par Gabriel Voisin mérite que l’on s’y arrête un instant.

Elle a d’ailleurs fait l’objet d’une publication américaine.

 Le hangar pneumatique Voisin : description

 Gabriel Voisin (1880-1973), largement connu comme pionnier de l’aviation, propose (la date exacte ne nous est pas encore connue) un système atypique de hangar projetable sur les terrains du front. A côté des hangars Bessonneau, Traverse ou variantes de hangars démontables, l’invention de G. Voisin apporte de nombreux avantages.

 Nous reproduisons ici un court extrait de la description du principe du hangar pneumatique inventé par G. Voisin :

 « Le hangar replié se présente sous la forme d’un rouleau d’étoffe à ballon ; on déploie le rouleau sur le sol, on adapte à un ajutage le tube d’un petit ventilateur ; l’air s’engouffre dans la peau du hangar, qui est à double enveloppe, et la gonfle en quelques minutes ; on voit se dresser une voûte qui s’appuie sur le sol par ses deux bas-côtés, le hangar est construit. Six hommes le déplacent facilement. Il se replie aussi vite qu’il s’édifie »

 Quelques extraits du film :

Avantages / inconvénients du système

En comparaison avec les hangars Bessonneau, le système Voisin a deux atouts importants :

  • Son poids : la structure en toile est facilement transportable, et le générateur d’air peut servir pour plusieurs montages. Le stockage en est également plus aisé.
  • Sa facilité de montage : seuls 6 hommes sont nécessaires et le temps de montage de quelques minutes, en comparaison avec une journée pour un Bessonneau, est parfaitement adapté pour l’aménagement de terrains de courte durée.

En revanche, son utilisation est limitée par quelques inconvénients :

  • Sa taille, qui ne permet l’abri que d’un avion (aux dimensions relativement modestes)
  • Sa fragilité : la structure gonflable ne devant pas être percée, des précautions d’emploi doivent être observées. La destination est dès lors limitée à l’abri des avions, en évitant toute opération de maintenance qui pourrait endommager l’enveloppe du hangar

Réalisations

Nous n’avons pas à ce jour identifié sur des photos des réalisations de ce type sur les terrains de campagne de la première guerre.

Néanmoins, dans les archives du SHD, nous avons pu trouver un bon de commande pour un hangar de Gabriel Voisin passé en 1917 pour le camp d’aviation d’Avord. Peut-être s’agissait-il de ce type de hangar.

Bon de commande pour un hangar Voisin pour le camp d’Avord en juin 1917

(Collection S.H.D)

L’héritage

Le concept de hangar pneumatique pour avion, dont tout porte à croire que Gabriel Voisin en fut l’inventeur, a été largement repris par la suite. Ce type de hangar est toujours utilisé de nos jours, dans des dimensions également plus grandes.

 Sources 

  • La Nature : Revue des sciences et de leurs applications aux arts et à l’industrie.  1919 : Quarante-septième année, deuxième semestre : n° 2362-2387.
  •  http://www.avions-voisin.org

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Couverture de la revue Scientific Américan de novembre 1919

(source : scientificamericanpast.com)

 

 

Commentaires clos.